Bobfish Bakambana

Bobfish Bakambana

samedi, 24 novembre 2018 17:43

Xit Sprl

XIT SPRL est reconnue pour son appui innovateur en nouvelles technologies dans le secteur d’ingénierie informatique, de radiotransmission, de télécom, de construction, d’électricité et de sécurité 

jeudi, 01 novembre 2018 16:07

Comment réussir son référencement

Le référencement est un vaste sujet où règnent les mythes et légendes du web dont il faut avant tout se détacher. Le référencement est une discipline où les bonnes pratiques sont de rigueur sous peine d’être sanctionné par Google et de disparaître à tout jamais des classements.

Les évolutions successives des algorithmes des moteurs de recherche procurent au domaine du référencement une dynamique constante et il convient de se tenir en veille au risque de se faire dépasser. La pratique du référencement doit accompagner ces évolutions sans jamais perdre de vue des fondamentaux, gages de réussite sur du long terme.

Connaître le contexte du référencement

Comment référencer son site internet sans connaissance sur le métier de référenceur ? La pratique du référencement est incontournable pour être visible et requiert de réelles compétences, des agences web se sont d’ailleurs spécialisées sur cette activité.

Selon votre site internet et vos projets, la zone géographique ciblée, il est important de connaître les parts de marché des outils de recherche, sans jamais oublier que les moteurs de recherche et les réseaux sociaux restent les principales sources de trafic.

Choisir les bons mots clés pour se positionner sur les moteurs

Un référencement réussi est souvent le résultat d’un travail de préparation réussi. Le choix des bons mots clés est déterminant pour le référencement et le positionnement de votre site Internet, c’est sur le choix des mots ou expressions clés que repose votre stratégie de référencement.  Vous devez donc commencer votre démarche de positionnement par cette étape indispensable. Négliger cette étape en voulant gagner du temps est souvent synonyme d’échec. Comment choisir les bons mots clefs pour le référencement de votre site Internet.

Créer un contenu de qualité à forte valeur ajoutée

La réussite du référencement et du positionnement implique la rédaction d’un contenu de qualité qui sera mis en avant pour les internautes. Sur le sujet de la qualité du contenu, les moteurs de recherche et les réseaux sociaux sont unanimes : le contenu est roi.
Les dernières évolutions des algorithmes viennent amplifier ce mouvement vers la mise en avant du contenu unique et de qualité. Rédiger des textes dénués d’intérêt et sans informations utiles ou pire, pomper sur un site concurrent est contre-productif. Pour réussir à séduire à la fois les visiteurs de votre site internet et les moteurs de recherche, il faut rédiger des textes utiles, proposer des contenus complémentaires et ajouter quelques liens vers des sujets connexes.

Optimiser l’indexation des pages de votre site web

Pour être bien positionné dans les pages des résultats de Google et consorts, il est important de veiller de près à l’indexation de vos pages. Avant d’atteindre une bonne position sur Google, encore faut-il être indexé par les robots qui « crawlent » le Web. C’est à ce moment qu’intervient l’optimisation SEO de votre site internet. L’objectif est simple : indexer le maximum de pages web dans les moteurs de recherche en utilisant toutes les techniques d’optimisation SEO pour les moteurs de recherche.

Profiter des critères d’optimisation du positionnement

Tous les moteurs de recherche exploitent les possibilités de la sémantique de certaines balises HTML pour valoriser des mots clés. II est primordial de bien connaître les zones d’optimisation de valeur comme par exemple les balises « title » et « strong ». Elles valorisent les mots et expressions clés que vous souhaitez mettre avant dans les SERP.

Plus de 200 critères (temps de chargement des pages, balisage sémantique, les liens internet, fil d’ariane, …) peuvent favoriser le positionnement de vos pages, il convient de les respecter à la lettre pour gagner des places précieuses dans le classement des résultats.

Valoriser la mobilité et la sociabilité

Le Web social et le Web mobile prennent de l’ampleur. Il convient dès aujourd’hui de vous préparer aux nouvelles pratiques et d’utiliser ces canaux de communication. La notoriété et la visibilité de votre site web nécessite une bonne intégration des contenus et la valorisation des leurs auteurs sur les plates-formes sociales et mobiles.

Ces outils sont déjà très utilisés et il faut s’y faire une place dès maintenant pour être présent et visible auprès d’un maximum d’internautes. Votre site doit être accessible sur tous les terminaux (mobile friendly) et son contenu doit pouvoir être partagé facilement.

Profiter du Web 3.0 et de ses innovations

Nous vivons actuellement une phase de mutation vers le Web sémantique, les résultats proposés par les moteurs de recherche seront toujours plus pertinents et le sens des mots clés tapés une plus grande importante.

Des innovations comme le Knowledge Graph renforcent la puissance des moteurs de recherche et imposent une veille permanente à partir du moment où l’on entre dans une stratégie de référencement.

Améliorer le netlinking et la notoriété de vos pages web

Un référencement réussi dépend également d’une multitude de critères externes sans aucune relation avec le code source de votre site internet. On y retrouve par exemple :

- L’historique de votre site internet,

- L’ancienneté du nom de domaine,

- Le comportement des visiteurs de votre internet,

Ces critères externes et d’autres ont une incidence sur votre positionnement final et parmi eux, le critère historique du netlinking conserve une grande importance aux yeux des moteurs de recherche.

Obtenir de bons liens entrants vers les bonnes pages demeure une piste à explorer pour améliorer son référencement. Attention toutefois, l’algorithme Google Penguin a bouleversé la donne et la vigilance est de rigueur dans l’établissement des échanges de liens et dans le choix des backlinks.

Opter pour le référencement payant si nécessaire

Les optimisations en terme de référencement naturel ne sont pas toujours évidentes à mettre en œuvre, elles imposent régulièrement un passage obligé par la refonte partielle ou totale de votre site internet, c’est souvent le cas pour un site vitrine dont la fonction était uniquement de présenter votre entreprise.

Dans ce cas précis ou dans le cadre de promotions ou  de nouveautés, il peut être pertinent d’opter pour une stratégie double de référencement pour obtenir un maximum de visibilité.

Le référencement naturel et le positionnement permettent de capitaliser son audience sur du long terme, à contrario, l’achat de liens commerciaux de type adwords permettent de valoriser des pages de votre site immédiatement en échange d’une rémunération. Une campagne payante représente une source de trafic complémentaire, orientée et en fonction de vos besoins.

Déjouer tous les pièges du référencement

L’intérêt de lire toutes les règles et surtout la dernière est le suivant : tous vos efforts pour respecter les premiers seront réduits à néant si vous :

- Utilisez des tonnes de scripts qui peuvent bloquer les robots ou limiter l’accès à certaines pages web,

- Abusez des langages et des technologies mal référencées comme le Flash et le JavaScript,

- Ne respectez pas certaines règles préconisées par Google au risque d’être considéré comme un fraudeur, les sanctions sont nombreuses et durables.

Pour Conclure

Pour réussir le référencement de votre site internet, le respect de ces conseils est primordial. Ils vous permettront d’acquérir une visibilité sur Google et d’entrer dans une démarche de positionnement. L’objectif restant toujours le même : Gagner en visibilité et s’assurer un trafic qualifié et durable.

 

 

Quiconque a déjà dû développer un projet sait ce qu’est une charte graphique. Que ce soit une société, une association ou une une campagne présidentielle, tous ont besoin d’une identité visuelle. Pour résumer, c’est un ensemble de règles graphiques (visuels, couleurs, typographies) qui vont permettre d’identifier un projet sur différents supports. Avec le logo comme élément de base, la charte graphique va permettre de véhiculer l’identité visuelle du projet.

C’est ainsi que la carte de visite, le papier à lettre ou le catalogue d’une marque semblent bien faire partie d’un même univers, se rapporter à la même entreprise. Un site Web a lui aussi une charte graphique. Elle va permettre de rendre l’ensemble de ses pages cohérent. Et lorsqu’il s’agit de la charte graphique d’un site Web, il convient de faire particulièrement attention à quelques points particuliers.

Une charte graphique pour un site internet sera le plus souvent une déclinaison de la charte graphique papier, adaptée aux besoins spécifiques du web. Elle sera préalable au développement du site et servira justement de guide pour les développeurs et devrait leur permettre de créer une interface belle, pratique et conviviale.

Sur la charte graphique web seront définis l’emplacement des symboles tels que le logo, les éléments graphiques, les couleurs clés, les fontes de caractère et surtout et avant tout permettre une identification rapide de la société dont l’identité graphique du web sera similaire à son identité papier.

Votre identité visuelle vous définit sur la toile, c'est le reflet de votre société sur le web. Il est donc crucial de bien choisir ce que vous voulez représenter au travers de votre site internet.
La charte graphique est donc le point de départ votre communication qui définit cette identité visuelle, lui donne du sens et l’homogénéité indispensable pour garantir la cohésion de votre communication...
L’internaute doit être conquis par l’image du professionnalisme de votre entreprise et ce dès son arrivé sur la page d’accueil ! Il doit déjà avoir une vue d’ensemble des contenus, des produits ou des services que vous proposez.

Beauté, Fonctionnalité, Simplicité : Le juste équilibre ! 

Votre site doit permettre une prise en main rapide, facile et intuitive pour le plus grand nombre d’internautes, depuis n'importe quel ordinateur ou smartphone connecté !
La navigation doit être intuitive et cohérente pour réduire au maximum le temps d'accès à l'information recherchée et la logique du parcours visuel doivent également être respectées…
Les éléments visuels graphiques doivent être harmonieux et de qualité, tandis que le choix des couleurs et les mises en pages sont soignés.

On ne part pas à la guerre sans une stratégie de combat !

Très souvent, lors d’un projet de création ou de refonte d’un site Internet, nous sommes pressés par le temps. La phase de rédaction d’un cahier des charges est alors oubliée ou survolée : manque de temps et parfois de connaissances. Pourtant, cet exercice est indispensable à la réussite !

QU'EST-CE QU'UN CAHIER DES CHARGES ?

Le cahier des charges, fréquemment appelé CDC, est LE document qui va vous permettre d’expliquer votre projet dans son ensemble. Il définit clairement les objectifs, vos attentes, les contraintes et les enjeux de votre projet.  Il ne va pas vous demander de compétences techniques particulières. Il est là pour que vous puissiez décrire votre projet. Il correspond à ce qui doit être fait et reflète la vision utilisateur.

Attention : Ne pas confondre le Cahier des charges (CDC) et le Cahier des spécifications fonctionnelles et techniques, qui est un autre document qui viendra traduire le CDC en termes plus techniques et sera rédigé par votre agence web.

CE QUI SE CONÇOIT BIEN S’ÉNONCE CLAIREMENT !

Les fonctions du cahier des charges sont nombreuses :

- Permettre à celui qui développera le site de comprendre vos attentes

- Permettre de recevoir des devis précis

- Comparer les réponses reçues sur une même base

- Aider à avoir une vision claire de votre projet

 

LES 13 POINTS IMPORTANTS POUR UN BON CAHIER DES CHARGES WEB

1. Présentation de votre entreprise : cela permet au prestataire de mieux vous connaître et de comprendre les challenges et les objectifs auxquels votre projet doit répondre.

2. Contact : les différentes personnes impliquées dans le projet (email, nom et prénom, téléphone) et leur rôle.

3. Les objectifs de votre site ou de votre refonte : Quels sont les objectifs que vous cherchez à atteindre ? Si vous souhaiter refondre votre site actuel, identifier les problèmes. Parlez aussi de vos objectifs stratégiques : communiquer, informer ? Fidéliser ? Développer un espace membre ?...

4. Décrivez votre cible : Qui visite votre site ou qui visitera votre site ? Prospect, client, annonceur ? Il faut être précis car cette étape permet d’identifier ce que vos visiteurs viennent chercher sur votre site, ou ce que vous voulez qu’ils fassent facilement.

5. Si vous avez déjà un site : Faites un état des lieux de ce qu’il faut améliorer, modifier ou ajouter. Souhaitez-vous repartir de zéro ou travailler l’existant.

6. Concurrence et inspiration : Listez vos concurrents et donnez vos sources d’inspiration qu’elles soient dans votre domaine ou complétement à l’opposer. Détaillez ce que vous aimez ou n’aimez pas et pourquoi.

7. Structure & Contenu : La structure est souvent appelée arborescence, il s’agit de définir la structure du site, les pages et leur agencement. Estimez le nombre de page que va contenir votre site, leur fonctionnement, les contenus qu’elles vont contenir (vidéo, pdf, slider, blog, formulaire de contact, …)

8. Fonctionnalités : Décrivez les fonctionnalités de votre site, multilingue, responsive, moteur de recherche, analytics, newsletter …… Prenez le temps de détailler les fonctionnements particuliers de votre site afin que le prestataire ait précisément en tête ce que vous vous avez en tête. Un nombre élevé de fonctionnalité peut faire très vite     augmenter le prix, dans ce cas vous pouvez les classer par catégorie : les indispensables, celles qu’on aimerait avoir, et les plus afin d’avoir un devis à « tiroirs ».

9. Prestations attendues : Dans cette partie vous pourrez décrire ce que vous attendez du prestataire et éventuellement ce que vous réaliserez en interne. Par exemple une prestation de développement unique ou développement et design, ...

10. Cadre technique : Attentes et besoins particuliers pour le cadre technique du futur site ? Langage de développement ? Développement personnalisé ? Utiliser Worpdress, Drupal, ou un autre Content Management System (CMS) ? Le site doit-il être optimisé pour la lecture sur mobile et tablette ? Sécurité ? Accessibilité aux personnes atteinte d’un handicap ?

11. Hébergement et sécurité : Qui va héberger votre site ? Le nom de domaine ? Y aura-t-il des adresses mail associées ? Votre site a-t-il besoin de norme de sécurité précise ?

12. Budget et planning : Le budget fait souvent grincer des dents et n’est pas indiqué mais annoncer votre budget va permettre au prestataire de voir ce qu’il est possible de faire dans votre fourchette de budget. Dites à quel moment vous souhaitez que votre projet soit en ligne, quels seront les étapes de validation, qui valide quoi et quand ? …. Le planning va permettre au prestataire de définir si le projet est réalisable dans le temps donné.

13. Format de la réponse attendue par le prestataire : Précisez vos attentes quant à la réponse. Date limite ? Contexte (appel d’offre) ? La personne à contacter ?

Source : colloquium-group.com

Page 4 sur 4

Besoin d'aide?

+(243) 848 400 001 / +(243) 818 400 001
Nous écrire